Historique du projet

  Très tôt, je me suis passionné pour l’histoire de notre région et de son Patrimoine.
  Le fort de Boncelles, mon oncle y a été caserné, ma maman a connu l’occupation, et la plupart des enfants de Boncelles et environs y ont «joué».      
  Avec des amis et connaissances, nous avons participé à l’émergence du tourisme en Belgique et chez nos voisins européens dans le domaine du patrimoine historique et militaire.  
  Prenons comme exemples : le musée de Bayeux près des plages du débarquement, le musée de la Gleize pour la bataille des Ardennes, le musée de la bataille de Waterloo etc. . .
  Très vite, nous nous sommes rendus compte que nous avions tout pour réussir cette expérience de dynamiser le tourisme à Boncelles.
  Nous avons une histoire grâce au fort de Boncelles, un environnement remarquable et protégé, une fréquentation touristique en constante évolution.
  En 2000, nous avions engagé un architecte afin de présenter un bâtiment de conception originale en structure acier.  
  Cet architecte sera rarement présent voire inexistant dans l’évolution du projet.
  En octobre 2005, nous obtenions des aides financières de la région Wallonne. Cette dernière savait que ce projet était très viable et créerait une dynamique dans la création de nouveaux emplois à Boncelles.
  L’ouverture de notre centre touristique était prévue début 2007. Nous avions tout pour réussir : les aides de la région, la banque nous accompagnait et ma société (Arcelor) acceptait de nous fournir une large partie de la marchandise à prix coûtant.
  D’octobre 2005 à octobre 2007, notre ancien architecte ne réalise aucun travail visant à finaliser notre projet.
  Malgré des mises en demeure et d’incessants rappels, ce dernier était continuellement aux « abonnés absents ».
  Nous nous sommes informés auprès de la région Wallonne, de l’ordre des architectes, et d’un avocat pour savoir ce qu’il y avait lieu de faire face à cette situation. . .
  La seule alternative était une action en justice.
  Nous avons été contraints et forcés d’entamer une procédure en justice réductrice et coûteuse pour débouter cet architecte.
  Début 2008, malgré cette irréparable perte de temps, nous repartons à « ZERO » avec un nouvel architecte.
  Nouvelle étude, nouveaux permis de construire, nouvelle enquête publique etc. . .
  Consciente des difficultés rencontrées avec notre ancien architecte, la Région Wallonne nous propose de nous accompagner dans la réalisation de nouveaux dossiers afin de concrétiser ce beau projet.
  Avec le bureau d’architecture AAVT de Monsieur Sandro Canéi, nous réalisons trois dossiers de demandes d’aides.
  Ces dossiers sont le résultat d’un long et fastidieux travail d’étude pour « sauver » le centre d’interprétation touristique du Fort de Boncelles.
  Depuis le mois de juin 2010 nous étions en attente . . . .
                                                          

Articles de presse

                                                Le projet dans sa globalité

 - Participer à la reconversion économique de notre belle région
 - Proposer aux citoyens un nouvel outil, ou il pourra exprimer ses envies, ses passions
   Avec vous, faire la démonstration que des idées, des projets émanant de la population peuvent générer de nouvelles activités et une envie de changer les habitudes.
                                         Vocation de notre nouvel outil : nous souhaiterions vous proposer les activités suivantes :

 - Un pôle pédagogique :
   Offrir à nos enfants et aux personnes souhaitant connaître notre histoire une représentation des événements ayant marqué notre Région.
   Les écoles sont demandeuses de ce type de centre, il n’en existe pas dans l’entité Serésienne.
   Nous souhaitons proposer aux écoles enseignant le tourisme de venir former leurs futurs diplômés dans notre centre touristique.
 - Un parcours didactique :
   Présenter un espace ludique, où tout un chacun pourra se délasser.
   Nous sommes au centre d’un parcours Ravel, beaucoup de promeneurs passent devant notre futur centre.
   Nous sommes situés sur un « point de vue », l’horizon est loin . . . vous pouvez voir Flémalle, Bierset, et le Sart-tilman.
   Nous présenterons des objets en relation avec notre passé, mais aussi nous pourrons promouvoir des artistes qui souhaitent exposer des pièces pouvant être présentées à l’extérieur.
   Nous avons depuis le mois d’août 2010 commencé un parcours didactique consacré aux blindés.
   Ces pièces font partie de l’ Histoire. Elles étaient au musée du cinquantenaire de Bruxelles mais les restructurations au sein de l’armée obligent les musées militaires et casernes à se défaire d’une partie de leur matériel.
   Tout naturellement, les responsables nous ont contacté pour nous demander d’accueillir ces blindés et nous avons accepté de relever ce défi . . . 6 blindés sont déjà présents, d’autres vont encore arriver.
 - Un pôle historique :
   Sortir notre fort de Boncelles de l’oubli, rendre hommage aux soldats s’étant sacrifiés pour que nous puissions vivre aujourd’hui en démocratie.
   Présenter aux visiteurs des thèmes d’expositions en relation avec l’envie de la population, rendre notre activité VIVANTE.
   Grace à ce futur centre d’interprétation touristique, nous sommes à même de sauver des pièces de notre patrimoine collectif, anciens blindés, vieux uniformes, tout ce qui est en relation avec la mémoire de nos Pères.
   Beaucoup d’associations d’anciens combattants et volontaires de guerres disparaissent et, souvent, leurs souvenirs et leurs histoires disparaissent avec eux.
   Notre souhait serait de pouvoir être en Wallonie une représentation de toutes les associations à vocation patriotique.
   Un lieu de mémoire visible par toutes et tous.
   Beaucoup de personnes s’intéressent encore à notre culture, notre art, en bref, à l’histoire de notre région. Réaliser régulièrement des expositions sortant de l’oubli de « vieux trésors » serait du vrai bonheur pour petits et grands. . .
 - Un pôle écologique :
   Dès les premières études du projet, nous avons souhaité réaliser notre bâtiment afin qu’il puisse être une « fenêtre » de représentation des énergies vertes.
   Un bâtiment public aux multiples facettes permettant aux visiteurs de « voir et toucher » ce qui se fait de mieux en énergies vertes.
   Il nous est financièrement impossible de réaliser toutes les adaptations,

nous pensons qu’il est du ressort de notre région de nous accompagner dans ce domaine.
   Nous avons un environnement remarquable, notamment le bois de la marchandise tout proche.
   Avec des passionnés de la nature, réaliser des expos temporaires et interactives sur la nature.
 - Focus sur les Maisons Acier :
   Nous sommes pour la plupart issus du bassin Sérésien, nous avons vécu avec cette image de l’acier.
   Notre région a besoin de présenter ses nouveaux produits issus de la recherche métallurgique, en particulier ceux associés à la construction.
   Nous souhaiterions vivement que la direction d’Arcelor-Mittal nous accompagne, ensemble nous pouvons faire avancer notre région.
 - La cafétéria :
   En relation avec la plupart des confréries de la Province de Liège, nous pourrons proposer des produits de dégustation « originaux » et cela, dans une ambiance familiale.
   A nouveau, notre vocation est d’aider à ce que d’autres soient connus, générer une envie auprès de la population de venir nous rencontrer, mais surtout de revenir.
   Il y a certainement des choses auxquelles nous n’avons pas encore pensé, nous comptons sur vous pour nous permettre d’évoluer et de grandir.
   Ce projet est une « fenêtre » sur notre région.
   Il pourrait devenir, c’est bien entendu notre souhait, le point de départ d’une nouvelle économie axée sur le tourisme.
   Partout en Europe, cette manière de faire permet aussi à la population locale de s’inscrire dans de nouveaux emplois.
   Nous trouvons tout naturel d’y associer notre ville, notre province et notre région, la Wallonie.

                                                              Notre souhait est resté intact

  A l'heure de l'inter-culturalisme, nous incitons, depuis plusieurs années déjà, les citoyens à s'exprimer.

  Nous voulons proposer des expositions axées sur le citoyen, la tolérance et communiquer aux jeunes un message axé sur la paix et le respect du sacrifice de nos ainés.

  L'histoire a fait la démonstration que l'intolérance conduit au chaos et au désordre, à la souffrance et à la destruction.

  Nous pensons tous qu'il est de notre devoir de nous investir pour communiquer à nos enfants ainsi qu’à nombre d'adultes notre histoire et notre volonté de préserver la paix.

  Sur base de ces principes citoyens, nous proposons déjà des pièces représentatives de notre passé.

  Notre volonté est de réaliser, avec la Province de Liège, un centre touristique et un parcours didactique en accord avec l'envie des visiteurs.

  Leur donner cette envie de revenir et de constater que de nouveaux objets sont présentés : nous voulons un centre touristique « vivant ».

  Depuis la genèse en 2001 de notre association, plusieurs autres associations sont venues nous rejoindre et ont adhéré au projet global qu'est le futur centre d’interprétation de Boncelles.

  C'est ainsi que nous pouvons compter dans nos membres l'ensemble des associations patriotiques de Belgique.

  Notamment:

  - Le Funacv (Front unique National des anciens combattants et vétérans),

son président est le Général-Major e.r Baron Emmanuel Greindl, ce dernier nous soutient de façon inconditionnelle.

  - La FNC (Fédération Nationale des vétérans),

son Président est le Lieutenant-Colonel Émile Genot, ce dernier soutient également notre projet,

  - L'ensemble des associations Patriotiques de la Province de Liège

  Nous pouvons compter également sur l'industrie du tourisme en Province de Liège, notamment:

  - M. André GILLES, Député provincial - Président

         Attributions :

         Protocole, Communication et Information, Enseignement, Formation, Partenariats et Grands Evénements.

         Président du comité de gestion des Fêtes de Wallonie en province de Liège.

     Monsieur le député André Gilles nous soutient et espère que ce projet se finalisera le plus rapidement possible.

  - M. Paul-Emile MOTTARD , Député provincial

         Attributions :

         Culture, Jeunesse, PMS, PSE, Tourisme et Logement.

     C'est de ce type d'outil que la Province a besoin pour dynamiser notre région.

  - Monsieur Jean Mathy, échevin de Seraing, Vice-Président de la Maison du Tourisme du Pays de Liège, étant également Président du Syndicat d'Initiative de Seraing.

  - L'ensemble des maisons du tourisme de la Province de Liège

  Nous pouvons également compter de façon efficace sur le musée du Cinquantenaire de Bruxelles, et la collaboration des différents responsables militaires, notamment:

  - Le lieutenant-Général Oger Pochet,  responsable du musée du cinquantenaire.

  - Le Lieutenant Colonel Thierry Babette, Commandant militaire de la Province de Liège.

  - Divers responsables d'unités souhaitant que le patrimoine militaire soit présenté dans notre futur centre touristique.

  Nous présentons ici les associations les plus porteuses, cela n'a rien de discriminatoire par rapport aux très nombreuses associations nous épaulant depuis le début de notre projet, mais les énumérer toutes prendrait plusieurs pages, , , ,

                                  Ce qui a été réalisé depuis le début de l'année 2010

  Comme vous le savez, notre armée est en pleine restructuration.

  Ces changements vont créer la fermeture de casernes et la réduction globale des dépenses militaires.

  Nous sommes en relation avec le musée du cinquantenaire depuis de nombreuses années et c'est tout naturellement que ses responsables se sont adressés à nous pour tenter de sauver notre patrimoine National.

  C'est ainsi que, depuis plusieurs mois, d'anciens blindés viennent agrémenter une future esplanade des blindés située devant notre bâtiment principal.

  D'autres blindés vont encore arriver l'année prochaine.

  Nous pourrons encore disposer de plusieurs blindés.

  Fin 2011 nous avons reçu un Sherman de 1944.

  Ce dernier a été restauré par la société C.M.I et représentera un monument officiel de la libération de Seraing/Boncelles.

  Notre projet existe depuis plusieurs années et, au fil du temps, de nombreux collectionneurs et amateurs d'histoire se sont associés à notre projet.

  De ce fait, nous avons à disposition quantité de pièces de collections rares à présenter au public.

  Sans compter que le musée du Cinquantenaire nous accorde la priorité pour de nombreuses pièces en relation avec les différents thèmes présentés.

  Pour exemple, je suis la première personne issue de Wallonie à officiellement demander la possibilité d'obtenir des pièces en dépôt en relation avec le centième anniversaire de la guerre 14/18.

  Nos voisins flamands ont depuis plus d’un an délégué un « pilote » pour organiser cet événement. . .

  Nombreuses sont les personnes qui souhaitent ardemment que notre centre touristique démarre rapidement.

  Toutes et tous sont convaincus que ce centre va générer une réelle nouvelle activité économique dans notre belle région.

  Je ne peux que vous inviter à regarder notre site : "La Tour d'Air"
  Merci à vous pour l'intérêt que vous porterez à notre courrier.
  Ce dernier vient en complément de ce que nous avons déjà écrit.
  Rédacteur : Alexandroff Sergei  Président-Fondateur de l’asbl « La Tour d’Air »
  Décembre 2011

 

                                                                   Le parcours didactique

                           Plusieurs périodes de la vie du fort de Boncelles seront présentées sur le futur  parcours didactique.

            Ces périodes sont :

-         La construction du fort de Boncelles de 1889 à 1892

-         La période 14/18

-         L’occupation du fort par l’armée allemande de 1915 à 1918

-         La période de réhabilitation du fort de 1929 à 1938

-         La campagne du 10 mai 1940

-         L’occupation du fort par l’armée allemande de 1941 à 1944

-         La libération  le 06 septembre 1944

-         Nos prisonniers de guerre : 14/18 & 40/45

-         La période des « robots » décembre 1944 à février 1945

  Nous ferons en sorte de rendre ce parcours ludique et agréable. Nous avons déjà élaboré de petits questionnaires agrémentés de dessins avec une école toute proche.

  Nous changerons régulièrement les pièces exposées, de façon à rendre ce parcours vivant.

  Ce parcours didactique sera réalisé en synergie avec plusieurs associations patriotiques et touristiques.

            Notamment :

-         Le FNC Boncelles et l’amicale du fort de Boncelles.

-         Le FUNACV en la personne de son président le Général-Major e.r Baron Greindl

-         Le musée du cinquantenaire de Bruxelles

-         Fédération Royale des vétérans et sympathisants du  Roi Albert 1er

-         La fédération du Tourisme de la Province Liège, en la personne de son président Monsieur André Gilles.

-         Les territoires de la mémoire de la ville de Liège

-         La maison du Tourisme de Liège

-         Le cimetière militaire américain de Neupré

  Chaque période sera dotée d’un panneau explicatif avec un texte traduit en 4 langues ( 3 langues nationales + anglais)  et des photos d’époque.

  Un panneau général sera présenté à l’entrée, sur le parking, à côté du blindé Sherman exposé en monument de la libération.

  La construction du fort de Boncelles de 1889 à 1892

  A cette époque, la Belgique était réellement « précurseur » dans la mise en œuvre de grandes quantités de béton pour la réalisation d’ouvrages militaires.

  Nous présenterons des monolithes de béton datant de cette période, ainsi que de nombreuses photos et plans conservés au musée du cinquantenaire. Des explications seront données sur la manière de construire et la qualité des différentes parties du fort.

  La période 14/18

  Présentation d’un ancien canon allemand de calibre 77mm de 1913. Un panneau explicatif pour suivre la bataille dite « du sart-Tilman »  d’août 1914.

  De nombreuses photos et une carte géographique orientée.

  L’occupation du fort par l’armée allemande de 1915 à 1918

  Le dernier puit d’aération du fort construit par l’armée allemande en 1916 est toujours bien présent et dégagé. Ce puit devait rendre le fort « viable » lors de nouveaux bombardements. L’armée allemande pensait qu’une offensive française l’aurait conduite à devoir utiliser ce fort pour défendre l’Allemagne.

  Un panneau explicatif avec diverses photos accompagnera ce thème.

  La période de réhabilitation du fort de 1929 à 1938

  La montée du parti nazi en Allemagne laissait présager un nouveau conflit. Quelques anciens forts de Liège dont le fort de Boncelles furent transformés.

  Ces transformations sont toujours présentes, notamment la tour d’air, et, sur le futur parcours, des éléments faisant partie de l’ancien réseau électrique militaire. 

  Un panneau explicatif avec photos détaillera cette période de l’histoire.

  La campagne du 10 mai 1940.

  Nous présenterons plusieurs blocs de béton issus des terribles explosions lors de la chute du fort. Un canon « 88 », comparable aux 3 canons employés par l’armée allemande pour détruire en « tir direct » 3 des 4 coupoles éclipsables, sera exposé. Il y aura de très nombreuses photos d’époque et à nouveau une carte orientée pour expliquer les combats.

  L’occupation du fort par l’armée allemande de 1941 à 1944.

  Cette période voit l’installation, durant plus de trois ans, d’unités anti-aériennes allemandes (FLAK). Leurs missions étaient de défendre les usines Cockerill et l’importante gare ferroviaire de Liège (Kimkempois) des bombardements alliés.

  Le canon « 88 » et plusieurs bombes neutralisées US et anglaises seront présentés ainsi qu’un panneau explicatif avec photos et une carte de la région pour comprendre l’importance stratégique de Boncelles.

  La libération du 06 septembre 1944 

  Nous avons un ancien blindé Sherman, comparable à celui rentré dans Boncelles à cette date.

  De très nombreuses photos et une explication du parcours de nos libérateurs.

  Nos prisonniers de guerre : 14/18 & 40/45

  Nos détenons de très nombreux souvenirs de nos prisonniers de Boncelles et environs, ceux-ci seront présentés dans une vitrine du bâtiment.

  Nous présenterons un panneau explicatif avec photos et cartes des différents camps de prisonniers belges en Allemagne.

  La période des « robots » décembre 1944 à février 1945

  Dernier « sursaut » de l’envahisseur allemand, « l’offensive des Ardennes ».

  Liège était un endroit stratégique avec ses importants nœuds routiers et sa gare de formation.

  Durant cette douloureuse période de bombardements par les V1 et V2, la population de Boncelles et environs trouva refuge dans le fort.

  Nous disposons de pièces de V1, mais ces pièces seront à l’intérieur du bâtiment. Nous présenterons un panneau explicatif avec photos et commentaires, mais surtout une carte reprenant les différents endroits touchés par ces bombes volantes.

 

                                                                        Sergei Alexandroff

                                                           (Président-fondateur de l’asbl « La Tour d’Air)

Jacqueline

Vivement que ça démarre

guy

Tu es récompensée après ce dur labeur,créer un site n'est pas une mince affaire mais tu l'as fait de belle manière

Luisa

Bravo!! le site est vraiment réussi et très intéressant. J'y viens tous les jour pour voir les nouvautées et ton travail vraiment pro.

Paul Parmentier

Magnifique site qui m'apprend plein de choses que j'ignorais. J'ai hâte d'aller montrer les chars à mon petit fils. Bonne continuation.

Luisa

le site s'habille pour Noel, vraiment chouette la déco!

Sergei Alexandroff

Jacqueline, tu es super, ce site est tout simplement magnifique, je t'en remercie du fond du cœur. Sergei, Nathalie et Yarc

Jacqueline

Merci Sergei, Nathalie et ......Yarc
Si vous l'appréciez mon but est atteint et j'en suis ravie.
Jamais je n'aurai imaginé arriver à un tel résultat lorsqu'on a lancé le projet de créer un site vu que je n'y connais ( presque rien ) en informatique mais je suis la preuve que "Quand on veut, on peut !"
Mais c'est ta devise depuis bien longtemps aussi, n'est ce pas Sergei?
Il y a encore du travail mais on arrivera!

Alessandro

Je suis un boncellois de 20 ans, j' étudie l' histoire à l' université de Liège et je suis impatient de voir ce projet! Bonne continuation.

Jacqueline

Jacqueline pour vous répondre.
Ravie de voir votre intérêt pour le projet.
Puisque vous êtes boncellois vous allez pouvoir suivre l'évolution des travaux d'ici peu car le chantier reprend vers le 16 mars prochain.
Merci de votre soutien.

pilati

magnifique résultat.j'ai confiance à toi . Bisou à toi et à Nathalie

Linda

J'ai attent que le musee ouvre :)..

Anne-Marie et Luigi

Que de cordes à ton arc ! Sergei,tu es un maestro de la construction et un vrai de vrai connaisseur de l'art militaire. Toi qui, te connaissant mieux maintenant,a toutes les qualités: passion, empathie, gentillesse, culture (dans tant de domaines), pour diriger ton enfant le Musée La Tour d'Air. Tu es un passionné, travailleur,courageux et sincère qui donne du temps à ses amis. Notre témoignage est vrai. Pour toi aussi, le soleil brillera,Sergei,je t'en souhaite tous ses éclats...

Jean-Pierre

Félicitations pour ce travail.On oublie, et on se croit facilement à l'abris des guerres et de leurs cruautés.

Frank

Le projet avance bien, vivement que celui ci soit terminé.
Merci pour ce travail.
Frank

Serge

Merveilleux, Je suis aller avec mes enfants et nous avons été ravis.
Une grande leçon de courage, de persévérance et d'humanisme
Voila qui pourrait paraître paradoxale concernant une exposition qui concerne la guerre.
Un grand bâtiment, des pièces intéressantes et rares, un petit prix et un accueil familial.
Qu'espérer de plus si ce n'est que ce beau projet continue son chemin.
A découvrir et redécouvrir.
Merci et Bravo.